Les langues vivantes étrangères de la maternelle au baccalauréat

Commentaires fermés sur Les langues vivantes étrangères de la maternelle au baccalauréat

Aujourd’hui la globalisation et le mode concurrentiel du travail amènent les élèves à devoir apprendre une ou plusieurs langues le plus tôt possible. L’idéal ? Chacun doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire. Cela peut paraître beaucoup et pourtant, c’est une normalité, voire un minimum dans nombre de pays. La France doit revoir ses ambitions à la hausse pour permettre à ses citoyens et particulièrement aux jeunes d’atteindre des objectifs élevés.

Pour les atteindre, l’enseignement des langues a profondément changé non seulement au sein de l’école mais aussi dans une perspective européenne commune forte. C’est en se reliant aux autres communautés européennes que les progrès se font vraiment sentir. Ainsi, les élèves sont sensibilisés à une langue étrangère dès le CP et la pratique de l’oral est prioritaire à tous les niveaux jusqu’au lycée. S’y prendre tôt  devient de plus en plus important, c’est à l’école maternelle et pendant le très jeune âge que l’oreille est la plus sensible aux différences de prononciation et que se fixe la façon de prononcer et d’articuler. Les enfants ont beaucoup de facilité à reproduire des sons nouveaux.

Puis, les années passant, l’enseignement évolue et préparent les jeunes à affronter les problématiques qui relèvent de chaque destin, il s’adapte. L’apprentissage de la langue étrangère se poursuit donc en 6e tandis que la deuxième langue vivante est généralement introduite en classe de 4e. Un enseignement de langue renforcé peut se faire dès la 4e et il existe des classes bilangues dès la 6e. Des ateliers pratiques permettront de donner du relief et de la mise en situation à la langue, et de préparer l’examen du baccalauréat qui consiste à évaluer les compétences à l’oral et à l’écrit. Les élèves de la série L seront les plus attendus au tournant, alors n’attendez plus avant de réviser !

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Interview de Selma – Professeur de portugais du Brésil

Aujourd'hui nous vous proposons une autre interview de l'un de nos professeurs de langue. Il s'agit de Selma, formatrice en...

Fermer