Les plus grandes superstitions anglaises

Commentaires fermés sur Les plus grandes superstitions anglaises

Parmi les grandes superstitions anglaises, beaucoup nous sont communes. Tout d’abord celle qui consiste à éviter de marcher sous une échelle. Nombreux sont les anglais apeurés à l’idée de passer en dessous.

Pour s’assurer d’avoir de la chance, Anglais et Français aiment la chercher auprès d’un trèfle à quatre feuilles

Mais ces derniers ont trouvé des solutions pour contrer le malheur : croiser les doigts en les gardant en croix jusqu’à la vue d’un chien. Ou encore  sucer son doigt et faire une croix sur le bout de sa chaussure, à condition qu’on ne la regarde pas tant que la croix n’est pas sèche.

Une autre superstition qui fait peur aux Anglais reste celle d’ouvrir un parapluie dans une maison. La légende dit que cela apporte du malheur à celui qui ouvre le parapluie ou au propriétaire de la maison. De même, ouvrir un parapluie par beau temps, apporterait le mauvais temps.

Parmi les autres on trouve le fameux chiffre 13 ou encore le vendredi 13, une superstition qui vaudrait à de nombreux Anglais de rester chez eux ces jours là. Mais le pire du pire est celle de casser un miroir car il apporterait sept ans de malheur ! En revanche, à l’inverse de la France, les chats noirs (« black cats ») apporteraient le bonheur et la chance en Angleterre. Le fait de toucher du bois (« wood ») aussi. C’est ainsi que nombreux sont ceux qui le font pour faire changer le destin, une expression est même née de ce fait :  ‘my car has never broken down – touch wood!’ (Ma voiture n’est jamais tombée en panne. Touchons du bois!).

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Connaissez-vous le poetique mot anglais « poppy » ?

Il est beau, il est poétique le "poppy", le coquelicot. Il apparaît à chaque saison dès la fin avril pour...

Fermer