Interview de Tarek – Professeur d’arabe chez ADomLingua

Commentaires fermés sur Interview de Tarek – Professeur d’arabe chez ADomLingua

C’est Tarek qui nous parle aujourd’hui de son métier de professeur d’arabe.

1 – Pouvez vous vous présenter ?

Je m’appelle Tarek, je suis égyptien, professeur d’arabe, thésard et titulaire d’un master en didactique de langues (didactique de la langue arabe et du dialecte égyptien).Professeur d'arabe

2 – Comment en êtes vous arrivé à devenir professeur d’arabe?

La langue est ce qui nous est le plus intime et le plus opaque à la fois. Je suis arrivé à cette conclusion alors que j’avais 16 ans à peu près. Peu de temps après, je suis allé à contre-courant en apprenant le français dans un pays anglophile comme l’Egypte. En apprenant le français je me suis rendu compte qu’apprendre une langue c’est avant tout s’enrichir au niveau culturel et mental. Il ne s’agit pas d’apprendre des règles grammaticales par cœur ni d’apprendre des listes de mots. Arrivant en France (depuis 2008) j’ai décidé donc de jouer le rôle inverse. C’est-à-dire de transmettre ma langue maternelle en devenant professeur d’arabe.

J’enseigne donc l’arabe en France depuis 6 ans et je me réjouis à chaque cours d’être un pont entre deux cultures qui partagent beaucoup plus de choses que ce que l’on croit.

3 – Quel est le secret pour apprendre votre langue ?

 Il y a plusieurs secrets…sauf qu’ils sont tous connus. Premièrement, l’implication personnelle et la répétition sont les deux les importants à mon avis. Apprendre une nouvelle langue modifie tout l’être humain et non seulement sa façon de communiquer. Il regarde différemment la culture dont il apprend la langue. Il pense autrement. Donc sans implication réelle la langue demeure « étrangère » à l’apprenant. Deuxièmement, la répétition c’est un secret un peu scolaire mais il est sûr que personne n’acquiert les formules de politesse par exemple sans les répéter (et non les apprendre par cœur) plusieurs fois et dans plusieurs contextes.

4 – Pourquoi est ce un atout de maîtriser votre langue ?

Aborder une des langues les plus anciennes (15 siècles sans changements majeurs) au monde qui soit encore vivante de nos jours est en soi motivant. Que ce soit pour découvrir la culture, l’histoire et la civilisation arabe (car l’étendu historique de la langue arabe dépassait ses limites actuelles. L’arabe est allé jusqu’à l’Inde à l’Est et jusqu’à l’Andalousie à l’Ouest) ou pour s’expatrier à Dubaï ou à Doha, l’arabe est une langue qui recouvre des enjeux aussi bien historiques qu’actuels.

L’arabe est aussi la cinquième langue la plus parlée au monde avec environ 400 millions de natifs.

5 – Pouvez vous citer 3 mots à la mode dans votre langue et leur signification ?

L’arabe classique par définition n’a pas de mots à la mode. Par contre les différents dialectes en ont. Je donnerai donc 3 mots de dialecte égyptien :

– ‘assal ???: Ce mot un peu argotique signifie à la base « miel » mais les jeunes l’utilisent pour désigner la beauté d’une chose ou d’une personne. On dit « Echta ! ???? » qui signifie « crème » mais on l’utilise pour dire « je suis d’accord à 100% ». comme quoi…apprendre une langue c’est aussi découvrir une nouvelle cuisine 🙂
– Mais il y a aussi des mots qui viennent de l’anglais comme dans beaucoup d’autres langues. On dit par exemple « chayyar » qui vient de l’anglais « share » surtout en parlant de facebook.

6 – Pouvez vous nous raconter une expérience originale lors de vos cours avec ADomLingua comme professeur d’arabe?

Une de mes élèves comme professeur d’arabe, après avoir appris l’alphabet arabe, est partie passer des vacances au Maroc. Voyant l’alphabet arabe sur tous les panneaux, elle s’arrêtait spontanément à chaque fois pour les lire et montrer ses capacités linguistiques à ces amis qui voyageait avec elle. Mais ses amis, qui n’avaient aucune base en arabe, lui ont fait comprendre qu’ils perdaient beaucoup de temps car elle s’arrête toutes les 5 minutes pour lire un panneau 🙂

7 – Quelle nouvelle langue souhaiteriez vous apprendre ?

 Il y en a plusieurs. Mais l’italien et le russe m’attirent particulièrement. Aussi, je regrette d’avoir abandonné le persan et le turc alors que j’ai déjà de bonnes bases dans les deux langues.

Retrouvez toutes nos formations en arabe sur Adomlingua.fr

 

MAJ Mars 2015:  les langues sont éligibles au CPF voir http://www.adomlingua.fr/compte-personnel-formation-cpf-anglais

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Lire la presse pour progresser en anglais

Progresser en anglais n’est rien d’autre que de gagner en aisance, en familiarité avec cette langue si nécessaire. Et pour progresser...

Fermer