Etude de cas: l’accueil de la clientèle étrangère dans un grand palace parisien

Commentaires fermés sur Etude de cas: l’accueil de la clientèle étrangère dans un grand palace parisien

Au moins de juillet, ADomLingua est contacté par un de ses clients réguliers, un célèbre palace parisien.

L’objectif est de former tout le personnel à l’accueil de la clientèle brésilienne, japonaise, chinoise et russe en un minimum de temps.

Nous mettons en place des stages en mini-groupe dans ces 4 langues en visant l’acquisition de quelques mots et formules de salutations simples. Egalement nos professeurs natifs (chinois, japonais, russes et brésiliens) insistent sur la communication non verbale (gestuelle, us et coutumes).

A l’issue de chaque module un livret est remis aux stagiaires ; il reprend les éléments de civilisations, les phrases types et le vocabulaire de base.

On peut y lire (pour le chinois) :

« • Le sens des chiffres :

Bons chiffres:
– 6 (liu) = sans obstacle, favorable
– 8 (ba) = lever, gonfler,augementer…souvent pour des choses positives
– 5 (w?) = je
– 2 (èr) = aimer
Mauvais chiffres :
– 3 (san) = séparer, dissoudre
– 4 (sì) = mort
Quand on dit le bon chiffre et le mauvais chiffre, c’est le dernier chiffre du numéro de chambre qui compte pour les clients chinois.

Exemple :
– Le chiffre 5 a la même prononciation que le mot « je » en chinois, tandis que le chiffre 2 se prononce comme « aimer » Donc, le chiffre 520 ou 521 devient « je t’aime ». C’est un chiffre préféré par des couples.
– En revanche, le chiffre 540 ou 546 pourrait dire « je suis mort ». Il faut éviter ces chiffres.
– Pour le chiffre 3, les chinois évitent d’organiser certains événements comme les anniversaires ou mariages le 3ème jour du mois. »

Les formations ont débuté en septembre à la grande satisfaction de l’Hôtel et de tout son personnel.

 

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Apprendre l’italien: quels sont les avantages ?

Apprendre l'italien peut être à la fois un enrichissement personnel et un atout professionnel.

Fermer