Pourquoi apprendre le japonais ? Pour mieux deguster les mets !

Commentaires fermés sur Pourquoi apprendre le japonais ? Pour mieux deguster les mets !

Dans notre tour de table gourmet en ce mois de mai, nous vous proposons de mettre le cap sur le Japon. Avec le chinois, la langue japonaise est une des langues les plus parlées en Asie mais elle reste surtout une évidence pour tous les férus de sa culture si particulière. Ainsi, tous ceux qui veulent en savoir plus sur les coutumes culinaires ou les traditions ancestrales seront obligés s’ils veulent aller plus loin d’apprendre le japonais et son histoire.

apprendre le japonais

Le Tsukemono… la gastronomie japonaise est liée à son histoire et à sa langue

En effet, comment savoir que la cuisine y?soku est la cuisine de fête de la noblesse ? En connaissant le mot ! On pourra donc s’apercevoir qu’elle date de l’époque de Heian (794-1185) et se pratique encore dans la région de Kyoto.

Et savez-vous qu’est-ce que la cuisine honzen ? Elle est née à l’époque de Muromachi (13-1573) et est considérée comme étant la cuisine japonaise formelle à l’époque d’Edo (1600-1868). Malheureusement, elle décline à partir de l’époque de Meiji (1868-1912). On la retrouve aujourd’hui sous une forme dérivée dans la région de Kochi sur l’île de Shikoku et elle a été rebaptisée cuisine sawachi.

Vous ne savez toujours pas ? Et bien c’est la cuisine des samouraïs !

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Saviez-vous que les chefs français partent s’inspirer en Angleterre ?

En ce printemps de la gastronomie 2013, il de bon ton de s'intéresser aux nouvelles tendances internationales. Il y en...

Fermer