Parler anglais pour visiter la Nouvelle-Zélande

Commentaires fermés sur Parler anglais pour visiter la Nouvelle-Zélande

A l’occasion de la Coupe du Monde de rugby, profitons de visiter la Nouvelle-Zélande ! L’anglais, le maori et le langage des signes néo-zélandais sont les langues officielles de la Nouvelle-Zélande. Cependant, l’anglais est de loin la langue la plus parlée, l’anglais de Nouvelle-Zélande est considéré comme une des principales variantes de l‘anglais et est assez différent des autres formes pour être classé comme un dialecte distinct, qui a son propre dictionnaire : le dictionnaire Oxford d’anglais néo-zélandais. Certaines expressions ne signifient pas la même chose qu’en anglais britannique et peuvent gêner le voyageur… L’accent néo-zélandais est nasal avec des sons de voyelles « diminués », eux-mêmes considèrent leur accent différent des Australiens. Ceci explique pourquoi les néo-zélandais sont souvent offensés lorsqu’on les confond avec eux. Le maori est encore beaucoup parlé par une minorité d’autochtones, il est bien sûr possible d’étudier cette langue dans certains instituts. Quelques noms de villes sont en langue maori et il peut être utile pour le voyageur de connaître la prononciation. Enfin, le langage des signes néo-zélandais est devenu une langue officielle du pays en 2005.

Auckland : Harbour Bridge et le port de Waitemata vus depuis Chelsea

Avec l’anglais, que peut-on visiter ?

Auckland bien sûr ! C’est la ville la plus vaste et la plus peuplée du pays. Elle fut même un temps considérée comme la plus étendue au monde. Terre très cosmopolite, les Asiatiques, principalement des Chinois, y sont nombreux, ainsi que les Polynésiens. Outre des Maoris, on trouve également des Samoans, des Fidjiens et même des Tahitiens. La région d’Auckland fut tout d’abord occupée par les Maoris qui s’y établirent dans les environs de 1350, attirés par les terres fertiles et riches de la région. Aujourd’hui il est toujours possible d’observer les traces de villages fortifiés maoris, des « pa », notamment sur les anciens volcans que sont le Mont E.

Nous vous conseillons aussi le Fiordland, bijou de la Nouvelle-Zélande. Un territoire immense, unique. Vous y trouverez plus de 700 espèces végétales uniques, une faune extrêmement riche (dont le Giant Kakapo), des paysages à couper le souffle et des centaines de kilomètres de sentiers de randonnée au milieu d’une nature totalement vierge. Autres endroits à visiter : le Paparoa Range national park pour ses vastes plages désertes, ses refuges de phoques et ses dauphins.

Milford Sound dans le Fiorland

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Coupe du Monde de rugby : l’anglais à l’essai

La Coupe du Monde de rugby a permis de mettre le curseur sur la Nouvelle-Zélande, un État insulaire d'Océanie baigné...

Fermer