Apprendre des langues : une obligation à l’evolution professionnelle

Un commentaire

Si 1 français sur 2 ne présente pas un niveau d’anglais professionnel suffisant, cela en dit long sur les besoins des entreprises de l’hexagone en matière de langues. La recherche de profils multi linguistes est devenue une priorité, non seulement pour une question de rayonnement international mais aussi pour devenir un acteur clé face à la réalité des marchés et à son mode d’action concurrentiel. Il faut dire que pour signer de nouveaux contrats à l’international, accueillir des clients étrangers, comprendre les prestataires et fournisseurs, ou faire des présentations, les langues sont devenues nécessaires. Elles sont gage de crédibilité, d’ambition et de sérieux.

Conséquence : les recrutements deviennent aujourd’hui beaucoup plus stricts sur le sujet et obligent les candidats à ne plus se contenter d’un simple « lu, parlé, écrit » dans un cv, l’enjeu est beaucoup trop important. Il faut qu’ils prouvent qu’ils savent parler. Côté entreprises, la mondialisation aidant, les sociétés auraient torts de ne pas entrer plus vivacement dans la course aux affaires. Elles n’hésitent plus à bien former leurs employés et ce, tout au long de leur vie professionnelle, leur permettant de maîtriser un vocabulaire précis à chaque étape de leurs parcours. Recruter du personnel qui sait parler des langues, c’est bien. Accroître leurs compétences et leurs spécialisations, c’est encore mieux.

La question reste : comment permettre aux salariés d’apprendre plus vite, mieux et de pratiquer une ou plusieurs langues régulièrement ? Ce pari totalement fou ne semble pourtant pas impossible. Certaines entreprises n’hésitent pas à se mettre au goût du jour et renouvèlent leurs méthodes d’apprentissage d’une façon toujours plus efficace. Si 2012 a vu chez les plus ambitieuses le démarrage de la tendance des cours par téléphone, elles proposent plus largement des solutions attrayantes, flexibles et compatibles avec nos nouveaux styles de vie comme une prise de RDV moins anticipée qu’auparavant. L’assimilation se fait plus rapide, ludique et durable. Voilà une belle manière de donner envie d’apprendre des langues et d’évoluer vers l’excellence professionnelle.

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Apprendre des langues pour declencher les potentiels de la vie

Difficile de savoir par où commencer pour apprendre une langue et difficile d’imaginer les aspects positifs qui pourront en découler....

Fermer