Rédiger son CV en anglais : les 10 choses à savoir

Un commentaire

Lorsque vous dites « thank you » avec votre accent Frenchy on pense que vous faites allusion à un tank de guerre ? Vous êtes cependant décider à envoyer votre candidature à l’étranger dans le but d’optimiser votre carrière ou de vous reconvertir professionnellement ?

AdomLingua vous livre ses astuces pour rédiger un bon CV en anglais, le Césame de tout recrutement hors hexagone.

  1. Ne traduisez surtout pas les intitulés de vos diplômes et formations, trouvez plutôt les équivalent (A-Level pour le baccalauréat par exemple). Tous diplôme de langues tels que le TOEIC, TOEFL, IELTS et autres certificats sont à mettre en avant car peuvent directement intéresser votre recruteur.CV en anglais
  2. N’anglicisez pas non plus les expressions françaises : fausse bonne idée… évitez donc de recourir systématiquement au traducteur en ligne. Vous pouvez toujours vous adresser à un professionnel, mais sa tarification risquerait de rapidement s’élever.
  3. N’hésitez pas à étaler sur deux pages votre cv en anglais, ce qui est généralement mal vu en France où le CV doit absolument tenir sur une seule page.
  4. Respecter la structure standard : Professional objective, Work expérience (avant les diplômes si plus de 3 ou 4 ans d’expérience), Higher education and diplomas, Languages and skills, Activities and interests, References
  5. Faites attention aux majuscules du cv en anglais  : en anglais, les majuscules s’utilisent énormément. Il  n’est pas rare que dans un titre, tous les mots soient en majuscules, ou encore que le nom des langues parlées soit en majuscule.
  6. Faites attention également à la ponctuation : l’anglais n’utilise pas d’espace avant les deux points, les points d’interrogation et d’exclamation à contrario du français.
  7. Vous pouvez faire un  petit résumé de vos compétences ou de vos attentes dans une section que l’on nommera souvent « Goals » ou « Highlights ».
  8. Pensez à préciser des références (comme préciser en point 4) : les recruteurs vérifient systématiquement vos références, car les  anglo-saxons sont friands de networking. Ne les négligez donc pas !
  9. Ne dites pas que vous êtes « fluently » si ce n’est pas le cas, car cela risquerait de vous faire défaut lors d’un éventuel entretien.
  10. Enfin faites appel à une tierce personne maîtrisant l’anglais, qui vérifie la totalité de votre CV en anglais une fois celui-ci rédigé, car il peut toujours subsister des failles.

Voilà quelques conseil qui pourront vous être utiles lors de la rédaction de votre curriculum vitae d’expatrié. Bien entendu le CV en anglais ne reste qu’une clé d’entrée, qui débouchera ou non sur un entretien, évidemment lui aussi en anglais. Profitez en pour vous mettre a niveau grâce à des cours anglais

 

MAJ Mars 2015:  l’anglais est éligible au CPF voir http://www.adomlingua.fr/compte-personnel-formation-cpf-anglais

A propos de l'auteur

Olivier Haquet
Olivier est le dirigeant et fondateur d'ADomLingua, société spécialisée dans le domaine des langues. Groupe fondé il y a 10 ans avec une orientation résolument qualitative et une offre en formation linguistique de plus en plus variée. Avant tout entrepreneur et de culture internationale, Olivier a, après un début de carrière aux USA , eté associé à différents projets et startups.

Back to Top

Lire les articles précédents :
Mondial 2014 : préparer votre séjour au Brésil

Inutile de dire que la qualification de l’équipe de France est en train de booster les voyages vers le Brésil...

Fermer